Dark Light

Originaire d’Épinal, BKZ commence la musique dès ses 13 ans, inspiré par son entourage. Depuis, il a décidé de se professionnaliser dans la musique urbaine et a réussi à créer une réelle communauté. BKZ va aussi au-delà de la musique, il collabore avec l’équipe d’Hassan et participe, aux côtés du rappeur Oby One, à la série phare « Le Bloc », diffusée sur YouTube. 

Il s’inspire d’artistes tels que Dutchavelli, Dababy ou encore Don Toliver. Sa musique se caractérise par des rythmes bruts aux influences UK mêlant passages mélodiques et débits énervés. 

À l’occasion de la finale Grand Est du Buzz Booster, CARTEL MEDIA est donc allé interviewer BKZ, un artiste pour qui cette scène fût une première.

© Yvonne Corbière

Quel est ton premier ressenti après cette soirée ?

Première expérience sur scène très très cool. Ça met en confiance pour les prochaines scènes à venir.

Comment tu t’es préparé pour une première scène ? Quel a été le processus ?

Je me suis préparé avec toute l’équipe, ils étaient pas mal derrière moi.

C’est un travail d’équipe, c’était ma première scène donc je connaissais pas grand chose, je fais ma musique mais tout ce qui est côté scène c’est un autre monde que moi je découvrais seulement. Donc j’ai suivi les conseils de tout le monde et voilà.

Au niveau de la scèno, on voulait retranscrire le côté ghetto. À la base on avait un autre délire, et au final on s’est tous mis d’accord pour qu’il y ai des mecs cagoulés, on a rajouté des lampes frontales et on a kiffé l’idée. 

Est-ce que t’as appréhendé ?

Pas du tout, tu peux demander à l’équipe. *rires*

Jusqu’au dernier moment j’étais pas stressé, c’était plus l’équipe qui était stressée, mais y’a quand même eu un pic juste avant de monter et une fois que ça s’est lancé, j’étais dedans et c’était cool. 

J’avais rien à perdre j’avais juste de l’expérience à prendre.      

On a vu Jaja apparaître sur le dernier son, ce qui coïncide avec ta signature chez Cartel Records. Comment ont évolués tes projets après cette signature ?

Ca m’a énormément apporté, je faisais de la musique dans mon coin, je me démerdais comme je pouvais. J’ai fait quelques scores sur YouTube en me démerdant, et cette signature ça m’a apporté un côté beaucoup plus pro pour me structurer, que ce soit dans les sons, dans les paroles ou même la manière d’enregistrer avec les nouveaux ingé comme Zed et Jo Paq.

Et Jaja aussi il m’a beaucoup apporté niveau musique avec des bons conseils. Au début j’étais qu’avec lui au studio, du coup il m’a poussé à faire des mélodies plus chantées et tout.

CAD : Et ça a apporté les magnifiques refrains qu’on a entendu ce soir.

BKZ : Ouais ça passe crème. *rires*

Ce soir tu nous a présenté uniquement des exclusivités, est-ce qu’on va pouvoir les streamer ?

Ouais bien sûr. Ce soir mon but c’était de présenter le projet qui va bientôt arriver. C’est un EP qui va s’appeler “Fill The Bag”, il est pratiquement fini, il arrive d’ici un mois, un mois et demi.

Après cette première scène, c’est quoi la suite de ton année 2022 ?

Baaaaaaaah, la suite c’est de tout niquer en vrai. *rires*
Là les sons ils sont prêts, j’ai eu ma première expérience sur scène, le but maintenant c’est d’avancer encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts